GuidEnR PHOTOVOLTAÏQUE > Autoconsommation : les propositions d'ERDF font grincer des dents Enerplan 
 
GUIDEnR PHOTOVOLTAÏQUE,
L'information photovoltaïque
 
 

 Actualités :  



LES CLES DU DIMENSIONNEMENT

Ouvrages en commande
Photovoltaïque autonome

Photovoltaïque raccordé au réseau






Autoconsommation : les propositions d'ERDF font grincer des dents Enerplan

Autoconsommation : les propositions d'ERDF font grincer des dents Enerplan

Le gestionnaire du réseau de distribution d'électricité ERDF a présenté récemment son projet de convention simplifiée pour l'autoconsommation sans injection pour les petites installations (inférieures à 36 kVA). "L'autoconsommation est souvent accompagnée d'une injection de surplus sur le réseau. Dans ce cas, l'accès au réseau nécessite la conclusion d'un contrat : le « CRAE » [contrat de raccordement, accès et exploitation], qui depuis plusieurs années, permet la vente de ce surplus d'énergie à un acheteur", rappelle ERDF. En revanche, dans le cas d'une autoconsommation totale, sans injection sur le réseau, les propriétaires de petites installations photovoltaïques pourront conclure une simple convention d'autoconsommation avec ERDF. "Cette convention nouvelle répond à l'obligation réglementaire de disposer d'une convention de raccordement et d'exploitation pour toute installation de production susceptible d'être couplée au réseau, précise le gestionnaire de réseau, ajoutant : Elle remplacera la version expérimentale utilisée jusqu'alors, en apportant de nombreuses améliorations demandées par les associations de producteurs pour faciliter la mise en service : autorisation des installations avec stockage, suppression de la limite de 18 kVA pour la puissance de l'installation, levée des contraintes sur la qualité du signataire de la convention…".



Un cadre inadapté et une rupture d'égalité des consommateurs selon Enerplan

Mais le syndicat professionnel Enerplan dénonce "la mise en place d'une convention qui aboutit à un cadre inadapté, qui interdit les injections au réseau". D'autant que, souligne son délégué général Richard Loyen, pour les cas avec injection du surplus au réseau, "ERDF crée une rupture d'égalité entre les consommateurs puisque, pour ceux dotés d'un compteur Linky, l'injection du surplus en-deçà de 36 kVA sera gratuite, alors que pour les autres, ce sera facturé jusqu'à 1.200€. Or, on parle de quelques centaines de kilowattheures injectés chaque année par des particuliers, c'est disproportionné…". L'installation de Linky permet en effet d'éviter l'installation d'un compteur supplémentaire pour mesurer la production d'électricité photovoltaïque injectée au réseau. Mais le dépoiement de ce compteur communiquant démarre à peine. ERDF prévoit d'équiper 35 millions de foyers... d'ici 2021.

Enerplan appelle donc ERDF à effacer l'ensemble des coûts de raccordement pour les installations de moins de 36 kVA, "ce qui permettrait de booster la filière du résidentiel qui souffre".

Source : http://www.actu-environnement.com