GuidEnR PHOTOVOLTAÏQUE > Protection contre les surintensités 
 
GUIDEnR PHOTOVOLTAÏQUE,
L'information photovoltaïque
 
Le contenu de cette page est-il pertinent ? Faites-le savoir en cliquant sur l'icone :
 

 Actualités :  
 









Protection contre les surintensités

Conformément à l’article 433 de la NF C15-100, « des dispositifs de protection doivent être prévus pour interrompre tout courant de surcharge dans les conducteurs du circuit avant qu’il ne puisse provoquer un échauffement nuisible à l’isolation, aux connexions, aux extrémités ou à l’environnement des canalisations ».

Pour qu’un disjoncteur assure la protection contre les surcharges, il convient de définir trois types de courant :
  • IB : Le courant maximal d’emploi dans les conducteurs
  • IN : Le courant assigné du disjoncteur ou courant nominal du disjoncteur
  • IZ : Le courant maximal admissible dans les conducteurs
Deux conditions sont à respecter pour qu’un disjoncteur assure la protection contre les surcharges :
  • IB < IN
  • IN < IZ




Calibrage des disjoncteurs contre les surintensités


Conformément au paragraphe 8.2.2 de l’UTE C15-712, le courant d’emploi à prendre en compte est le courant maximal de l’onduleur : IB=Imax onduleur. Ce courant maximal est donné par le fabricant de l’onduleur, généralement sur le fiche technique (voir chapitre III sur les onduleurs).Quant au courant admissible dans les conducteurs, celui-ci est également indiqué par le fabricant de câbles.

Une attention particulière devra être portée concernant les conditions d’exploitation des disjoncteurs, et notamment la température de fonctionnement. En effet, le courant assigné du disjoncteur indiqué sur les fiches techniques est indiqué pour une température de 30°C. Pour des températures plus élevés, le courant assigné du disjoncteur diminue de telle sorte qu’il est nécessaire de sur dimensionner le calibre du disjoncteur afin d’éviter des coupures intempestives.