GuidEnR PHOTOVOLTAÏQUE > Tension maximale admissible 
 
GUIDEnR PHOTOVOLTAÏQUE,
L'information photovoltaïque
 
Le contenu de cette page est-il pertinent ? Faites-le savoir en cliquant sur l'icone :
 

 Actualités :  
 









Tension maximale admissible

Un onduleur est caractérisé par une tension d'entrée maximale admissible Umax. Si la tension délivrée par les modules est supérieure à Umax, l'onduleur sera irrémédiablement détruit.

La valeur de Umax apparaît sur la fiche technique de l'onduleur. Par exemple, sur la fiche technique de l'onduleur SB 4 000 TL de la marque SMA, la tension d'entrée maximale admissible indiquée est Umax = 550 V, ainsi qu'illustré ci-dessous :

Extrait de la fiche technique de l’onduleur SB 4000 TL de la marque SMA-Détermination de la tension CC max




La tension délivrée par le groupe photovoltaïque ne devra donc jamais dépasser cette valeur de 550 V, pour l'onduleur SB 4 000 TL. Pour d'autres onduleurs, la valeur de Umax est différente, et il faudra donc se référer à leur fiche technique.

Par ailleurs, comme la tension des modules photovoltaïques s'ajoute lorsqu'on les branche en série, la valeur de Umax va donc déterminer le nombre maximum de modules en série. Cela dépendra évidemment de la tension délivrée par les modules photovoltaïques. Dans le calcul de dimensionnement, on considèrera que la tension délivrée par un module est sa tension à vide, notée Uco, majorée par un coefficient de sécurité. Ce coefficient de sécurité, noté k, pourra varier entre 1.02 et 1.25, selon les conditions climatiques du site.

Le nombre maximum de modules photovoltaïques en série se calcule par la formule simple suivante :

Formule donnant le nombre maximal de modules en série


Avec :
  • E-[X]est la partie entière inférieure du nombre X. Par exemple, E-[10.6]=10.
  • Umax est la tension maximale admissible en entrée de l’onduleur
  • UCO est la tension de circuit ouvert des modules photovoltaïques
  • Le coefficient k est un coefficient de sécurité imposé par le guide de l’UTE C15-712-1, et qui prend en compte l’élévation de la tension délivrée par les modules lorsque la température des cellules diminue.