GuidEnR PHOTOVOLTAIQUE > Les différentes familles de batteries au plomb > Batteries étanches à recombinaison de gaz 
 
GUIDEnR PHOTOVOLTAÏQUE,
L'information photovoltaïque
 
Le contenu de cette page est-il pertinent ? Faites-le savoir en cliquant sur l'icone :
 

 Actualités :  










Les différentes familles de batteries au plomb > Batteries étanches à recombinaison de gaz

Historique des batteries étanches à recombinaison de gaz


Les premières batteries à recombinaison de gaz sont apparues vers la fin des années 1950 notamment par la fabrication d'un électrolyte gélifié. Puis dans les années 1970, la maîtrise des procédés d'absorption d'acide dans la fibre de verre a permis l'élaboration de séparateurs imbibés d'électrolyte : le marché de cette technologie à électrolyte immobilisé prenait alors son essor.

Spécificités techniques des batteries étanches à recombinaison de gaz


Dans les batteries étanches, l’électrolyte se présente sous la forme d’un gel (et non-pas sous la forme d’une solution liquide, comme dans le cas des batteries ouvertes). On assiste toujours à la production de dihydrogène et de dioxygène, mais cette fois-ci, ces gaz ne s’échappent pas en dehors de la batterie. En effet, sous l’effet des forces de viscosité du gel, les bulles de gaz sont piégées et diffusent l’un vers l’autre afin d’y être recombinés en eau.

Les batteries étanches sont donc aujourd’hui préférées aux batteries ouvertes car elles dégagent très peu de dihydrogène (explosif) et ne nécessite pas d’entretien (mise à niveau de l’électrolyte par ajout d’eau) évitant ainsi tout contact avec l’électrolyte (acide chlorhydrique).



Par ailleurs, on constate que les batteries étanches à recombinaison de gaz sont moins endurantes que les batteries ouvertes. En effet, le mécanisme de recombinaison de gaz a engendré d'autres phénomènes dont la compréhension demande du temps : de nouvelles causes de défaillance sont apparues.





AvantagesInconvénients
Batteries ouvertes=> Faible coût
=> Durée de vie plus importante (environ 1 500 cycles de charge/décharge)
=> Dégagement gazeux : nécessite des mesures de sécurité contraignantes du local des batteries.

=> Diminution du niveau de l’électrolyte : nécessite un entretien régulier
Batteries étanches=> Pas de dégagement gazeux extérieur donc pas de contrainte de sécurité.

=> Recombinaison de gaz : pas d’entretien.
=> Les coûts de fabrication et de conception des batteries étanches ainsi de leurs chargeurs sont plus importants.